Nos actions dans le domaine de l'éducation concernent :

1 - L'aide à la construction et au fonctionnement de l'école primaire et maternelle St Bridget.

  • Financement de la construction,
  • Fourniture de matériel pédagogique,
  • paiement partiel (50%) des droits de scolarité pour les élèves en difficulté financière.

2 - Le paiement partiel (50%) des droits de scolarité pour les élèves du secondaire, dont les familles sont en difficulté financière.

L'année 2018 a commencé sous les bons auspices de la Fondation Maïté qui, par sa subvention, nous a permis de mettre en œuvre les travaux de construction en maçonnerie de l'école.

Voici les premières images de l'apprvisionnement du chantier en matériaux et celles de travaux de fondations.

Les travaux devraient se poursuivre dans les prochains mois et aboutir à la construction des deux premières classes en dur pouvant accueillir chacune 24 élèves.

Rappelons que l'école maternelle et primaire Saint Bridget accueille plus de 100 élèves (106 à la fin de l'année 2017) et qu'elle a été classée 3ème sur 97 dans le sous-district de Migwani, par le ministère de l'éducation du Kenya.

(Photographies John MUSYOKI - février - avril 2018)

Approvisionnement du chantier
Pierres de taille
Approvisionnement du chantier
balast
creusement des fondations
sable
Construction des fondations
Construction des fondations
Construction des fondations
Construction des fondations
Aménagement des toilettes
Aménagement des toilettes
Construction des murs
6 avril 2018
Construction des murs
6 avril 2018
Construction des murs
6 avril 2018
Construction des murs
6 avril 2018
Construction des murs
6 avril 2018
Construction des murs
29 avril 2018
Construction des murs
29 avril 2018
Construction des murs
29 avril 2018
Construction des murs
14 mai 2018
Construction des murs
14 mai 2018

We have our school team and l thank all those who are helping us to make the difference in this community, Thank you for the continued support,

we need more colors that our team can shine in games they go far in games.

Thank you

Your

Br John

 

Remarquez que les enfants n'ont pas encore de chaussures, ni de chaussettes pour jouer, peut-être une idée pour de généreux donnateurs.

Henri RECH

 

 
Le défi de l’éducation en 2009

Au début des années 2000, un programme national de lutte contre l’illettrisme et de diffusion de l’enseignement primaire et secondaire a été lancé par le gouvernement du Président Kibaki.

Depuis janvier 2003 l’école primaire est gratuite et obligatoire, ce qui a conduit à une forte augmentation des inscriptions (24.9% entre 2002 et 2003). Néanmoins, la gratuité n’a pas résolu tous les problèmes. Le gouvernement et la population font face à deux défis majeurs :

  • une scolarisation tardive (vers l’âge de six ans) et encore insuffisante, notamment en milieu rural,
  • et un faible taux de passage du primaire au secondaire.

La communauté de Yenzuva s’est mobilisée pour tenter d’apporter des solutions à ces deux problèmes.
Garantir à tous un accès à l’éducation dès le plus jeune âge

L’école primaire de Yenzuva, ouverte depuis la fin des années 1980, accueille à ce jour plus de 800 élèves, âgés de 6 à 15 ans en moyenne.

Néanmoins, la plupart des habitants étant agriculteurs,

les habitations sont assez dispersées et certaines se trouvent à plus de cinq kilomètres de l’école. La plupart des enfants qui habitent loin de l’école ne s’y rendent donc pas, soit parce qu’ils sont trop jeunes pour parcourir de longues distances, soit parce que leurs parents ont besoin d’eux à la ferme.


Partager cette page

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn