Lors d'une mission humanitaire au Kenya, Catherine, de l'Association Jenga, a fourni à l'école St Bridget un grand nombre de livres scolaires pour différents niveaux de classes.

book distribution

 

_________________ 

2014 - Forage réalisé avec succès
  • Le forage a permis de trouver de l’eau, beaucoup d’eau, (voir montage vidéo) à une profondeur qui se situe entre 35 à 60 m environ. Les travaux de forage ont duré 4 jours. La quantité espérée pourrait approvisionner une centaine de familles.

     

  • L'analyse de l'eau a permis de constater qu'elle était conforme à l'utilisation comme eau de boisson :

         Certificat d'analyse de l'eau

 

  • Nous avons acquis une bonne connaissance de l’approvisionnement en eau (1 forage public, construit avec des fonds japonais et 2 forages privés). La population de Yenzuva est actuellement de l’ordre de 3600 personnes. Seulement 200 bénéficient de l’eau publique, plus le collège (150 élèves) et l’école primaire publique (500 élèves). Les forages privés ne donnent lieu à aucune distribution auprès de la population. A noter que pendant les périodes de sècheresse, l’eau de boisson est prélevée dans des trous creusés dans le lit de la rivière, à sec 10 mois par an.

 

Henri RECH

Président de l'association

2014 - Opération lunettes avec le concours d'ophtalmologistes

L’opération « lunettes » s’est déroulée, dans l’école primaire St Bridget.

Nous étions passés chez l’ophtalmologiste à Nairobi (Dr Mary Wamuyu). Elle avait pu avant son déplacement calculer les caractéristiques optique des lunettes récoltées par Laetitia HERNANDEZ et que j’avais transportées. Le samedi elle est venue avec un autre ophtalmologiste et un assistant pour une séance d’examen qui a duré toute la journée et leur a permis d’attribuer des lunettes à 62 personnes. Tous les élèves figurant sur la liste des déficients établie par nos trois volontaires, Charlotte, Nicolas et Victor en juillet 2012, et qui sont venus, ont eu une confirmation de leur déficience. Trois jeunes filles ont pu être équipées d’emblée (voir video). Le problème était de trouver l’adéquation entre le déficit, les montures et la correction. Les autres ont pu choisir leurs montures et les verres ont été posés ultérieurement par le Dr Mary Wamuyu. Br John a ramené à Yenzuva les lunettes ainsi préparées lors de son retour à Yenzuva. Les ophtalmologistes avaient par ailleurs prescrit des collyres.

La joie des jeunes filles "équipées" de lunettes dès le premier jour fut un grand moment d'émotion pour elles et pour nous, avec l'énorme satisfaction de percevoir l'utilité de nos actions.

Henri RECH

 

Electrification
Branchement de l'école au réseau d'électricité
Travaux de creusement de tranchée par les habitants
Yenzuva printemps 2015
Price giving day
Remise de diplômes à l'école St Bridget

 

Yenzuva éducation et santé (YES) est une association loi 1901 née de la rencontre d’une jeune Française et de membres de la communauté villageoise de Yenzuva, au Kenya.

L’association est aujourd’hui constituée d’une vingtaine de membres actifs (médecins, dentiste, responsable RH, psychologue, enseignants, ingénieur, architecte, avocat et cadres supérieurs).

Nos objectifs

L’association YES a pour objet d’améliorer, dans un but humanitaire, l’éducation, la santé et les conditions de vie dans la localité de Yenzuva au Kenya au travers de :

• la construction et l’équipement

d’infrastructures scolaires et de santé ;

• la participation active à des actions

d’éducation et de santé par du personnel bénévole de l’association ;

• la contribution au paiement des frais

de scolarité d’élèves dont les familles sont en difficulté financière ;

• l’appui au groupe d’entraide

communautaire St Bridget, notre partenaire local.

 

Le village de Yenzuva se situe dans le district de Mwingi, à 180 km à l’est de Nairobi.

     
                                                         

L'accès aux soins est rudimentaire : il existe un dispensaire aux confins de la commune : YENZUVA MAVUI dispensary, animé par un infirmier et une secrétaire qui distribuent des médicaments et effectuent une surveillance sommaire des pathologies.

 

 

Il se trouve dans une zone vallonnée semi-aride où l’essentiel de l’économie repose sur   l’agriculture mixte : cultures de maïs et de haricots dans les Shambas (lopins de terre en swahili) et élevage.

Le village compte environ 3 600 habitants ; 900 enfants sont scolarisés dans le primaire, 100 seulement dans le secondaire.

 


Partager cette page

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn